quand yen à marre…….

…. ben yen à marre!!

Hé oui, La Noiraude est à bout.
Je vous avais parlé de ce boulot, décroché en juillet. Je vous avais vaguement parlé d’une certaine personne que j’avais décrite gentiment comme chiante. Les mois se sont écoulés, et j’ai supporté tant que j’ai pu cette vieille cinglée. Toujours dans mes pattes, toujours à vouloir savoir ce que je faisais, toujours là à me faire……… chier. Oui faut l’dire, je suis là pour parler, pour évacuer le trop plein alors je ne pèserai pas mes mots. J’ai supporté oui, j’ai serré dents. J’ai soufflé de grand coup. Mais après plusieurs prises de becs, j’ai fini par comprendre que je ne le supporterais pas longtemps.
Mon contrat arrive à son terme vendredi prochain. Ma patronne, la fille de la fameuse personne (qui n’est plus gérante depuis plusieurs années) m’a informé que l’on aurait un rendez vous pour parler de la suite, mais que la décision sur mon contrat ne se ferait que par le gérant et la fameuse (chiante). Au fil des mois, j’ai bien compris que je ne ferais pas l’affaire. J’avoue , j’ai fais des conneries, pas des grosses, mais des petites boulettes de secrétaire. Mais des erreurs toujours corrigées.
Mais ces petites boulettes devenaient des montagnes aux yeux de la chieuse de service qui ne me lâchait plus d »une semelle et me traitait comme une demeurée. A chaque  fois elle partait dans un long monologue qui n’en finissait pas. En plus de ça, elle est rapiat. Elle me fait garder les bout de post-it découpé pour marquer les signatures (« ça peut servir) », me reproche d’agrafer des documents qui ne sont qu’en instance et devront être jeter et me lance un « faut pas gaspiller des agrafes! ». Et j’en passe…..
Vendredi dernier elle était insupportable. Vu qu’elle ne me lâche pas, je ne peux pas travailler dans de bonnes conditions, Elle reste derrière moi à reprendre tout ce que je tape. Je ne peux plus me concentrer. Je n’arrive plus à réfléchir. C’est de pire en pire et c’est le bouquet.  Oui le bouquet, mes nerfs sont à bout et ma bonne volonté aussi; Alors, après une énième prise de bec (la dernière datait de la veille où elle m’a pris la tête pour un truc dont je n’étais même pas responsable), une fois la chieuse sorti du bureau, j’ai craqué, j’étais tremblante, j’avais la tête qui tournait et j’ai lâché (ça venait du coeur) à ma patronne : « j’en peux plus, j’peux plus, j’tiendrai pas ». Ma patronne m’a sourit, gênée et m’a répondu  » de toute façon, ça marchera pas ».
La voix tremblante j’ai répondu « merde c’est quand même con hein, j’aime mon boulot, j’aime ce que j’fais, c’est vraiment con » (c’est preque mot pour mot ce que j’ai répondu. Ca venait du coeur aussi).
Car c’est vrai, j’aimais ce boulot. Mais je ne pouvais plus le faire normalement. Cette semaine a été les pires de toutes. Et j’ai compris que malgré mon envie de vouloir bien faire, je ne le pouvais pas. J’vous jure, je ne pouvais plus réfléchir, plus me concentrer. Et j’étais tellement sur les nerfs.
Je me sens maintenant comme libérée.
Sur le coup j’ai eu envie de pleurer. Mais en fait, c’était juste les nerfs qui étaient gonflés à bloc.
Oui, maintenant je suis libérée.
Le verdict tombera vendredi prochain. D’ici là, je ferai mon possible pour faire mon boulot au mieux et pour la supporter.
Dommage, car tout le reste de l’équipe était sympa. Même si je n’ai pas d’envie particulière à garder contact avec l’un d’eux. Mon boulot me plaisait car il était varié.
Mais vu l’état où j’étais vendredi, ce serait de la folie de continuer. Vu que je garde tout, je finirai par exploser et peut être même par perdre la boule. Je ne suis pas la première à passer par là. Je dois être la 4e secrétaire en peu de temps. Un collègue m’a dit qu’elles partaient toutes en courant, qu’Elle les rendaient folles. L’avant dernière à fini en dépression et la dernière est parti en claquant la porte.
Je ne veux pas en arriver là. Je leur dirai aurevoir tranquillement, vendredi prochain.
Me voila de retour, encore une fois, chez paulo. Mais quand yen à marre, ben yen à marre.

7 réponses à “quand yen à marre…….

  1. C’est bien ma belle, tu viens de vider ton sac, tu vas te remettre. Respire un bon coup pour la semaine qui reste, et imagine La dans une pose comique quand elle t’enquiquinera, ça passera tout seul. dommage peut-être, mais d’abord prends soin de toi et garde courage. Tout le monde a des hauts et des bas, par période, et l’hiver n’est pas toujours propice, c’est sûr. Aller, nous t’écoutons, viens jeter le trop plein ici, il y aura toujours quelqu’un pour toi !
    Bisous du vieux monsieur qui est content de t’avoir lue, lui qui ne va pas sur le « bouc » !

    • Merci Rony!! Oui cet endroit en plus est fait pour ça, pour se laisser aller. Faut vraiment que j’vienne plus souvent car je sais qu’il y a des oreilles attentives et surtout des amis avec un coeur en or🙂
      Merci mon vieux monsieur qui ne va pas su le bouc (dommage on y rigole bien)

  2. Oui… je crois que tu prends la bonne décision pour toi – même si de leur côté, « ils » ont déjà pris la leur, par la force des choses… Ils savent très probablement qu’il en sera toujours ainsi tant que cette personne sera dans le secteur et que même un mouton à cinq pattes de lui conviendrait pas –
    Je suis désolée de lire tout cela, en colère aussi parce que le monde du travail devient une galère sans nom mais parce que je suis passée par là, je peux te dire que tu fais bien de t’éloigner de cette ambiance négative car tu as autre chose à vivre, car quelque part se trouve ta voie. Tu es pleine de vie, pleine de ressources, pleine de qualités qui s’épanouiront un jour dans un lieu sain avec des gens sains, pas avec des tarés maltraitants.
    Art thérapeute ça ne te dit pas ? hum ?! J’dis ça, j’dis rien🙂

    Bisous bisous et c’est quand tu veux au téléphone
    A bientôt Bella

    • Ha me Lo, merci du fond du coeur pour tout ces mots!!
      Art thérapeuthe, le nom d’un un métier qui a toujours sonné doux à mes oreille🙂
      merci encore pour tes encouragements!! Car comme tu dis, je galère et j’espère le voir le bout de ce tunnel avec un chouette boulot.
      Plein de bisous ma Lo

      • Une « pause » formation via un financement Paulo, cela te permettrait peut-être de prendre du recul, de réfléchir, de faire le point… pour mieux rebondir. Tu as tellement de belles choses à partager, tu es une passionnée de théâtre, pourquoi ne pas allier les deux ?

  3. bonsoir LNJ , juste un petit passage pour te signifier ma solidarité compatissante … tu as pris la bonne décision et es partie la tête haute ! Bravo pour ton courage , surtout que les soucis n’arrivent jamais seuls et que le coeur mis à rude épreuve ne permet pas toujours de conserver les idées claires ..Tu vas rebondir , j’en suis certaine et janvier sera propice à ton nouveau départ .. Concentre toi sur ceux que tu aimes et qui t’aiment et passe de bonnes fêtes de fin d’année
    Bizz et boule de cristal

    • je ne suis pas encore parti. Du coup on me prolonge mon contrat pour un mois
      Histoire de voir si finalement ça peut coller. Mais on m’a bien précisé qu’on ne changerait pas cette personne et qu’il me fallait la supporter, si j’en étais capable.
      J’ai un mois pour me retourner et y réfléchir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s